LA VOIE MYSTIQUE

adveniat regnum tuum

16
Les moyens de communication sociale

 

 “Inter Mirifica”

Les moyens de communication sociale, qui permettent la transmission de la pensée et des informations, se sont considérablement développés, et leur influence sur les cultures est considérable. L’Église sait que leur utilisation peut être très bénéfique. “Mais elle sait aussi que les hommes peuvent les utiliser contre les desseins du divin Créateur et les faire tourner aussi à leur propre perte.” D’où, pour le Concile, l’importance de réfléchir longuement sur les questions soulevées par l’utilisation des instruments de communication sociale. (1 et 2)

La doctrine de l’Église

“L’Église catholique estime de son devoir de prêcher le salut également au moyen des instruments de communication sociale, et d’enseigner aux hommes le droit d’usage de ces derniers. Aussi l’Église revendique-t-elle pour elle-même le droit fondamental d’utiliser et de posséder ces différents genres d’instruments, dans la mesure où ils lui sont nécessaires ou utiles à l’éducation chrétienne et à l’ensemble de son œuvre au salut des âmes.” Cette tâche revient essentiellement aux laïcs.(3) Mais il est indispensable que ceux qui se serviront de ces instruments connaissent les principes de la morale et les appliquent fidèlement, en considérant la matière de la communication, les circonstances de la communication, le but poursuivi, la puissance de conviction de l’utilisateur et de l’instrument, etc... (4)

L’information est devenue extrêmement utile, et parfois indispensable, mais elle doit toujours être vraie et honnête.(5) Le Concile déclare qu’il faut reconnaître de façon absolue le primat de l’ordre moral objectif.(6) “L’exposé du mal doit se conformer aux lois morales,” mais il faut veiller à ce qu’il ne fasse pas aux âmes plus de mal que de bien. (7)

“Des devoirs particuliers incombent aux usagers... La rectitude de leur choix exige qu’ils donnent leur préférence marquée à tout ce qui se distingue par la vertu, la science et l’art; et qu’ils évitent, au contraire, ce qui peut leur être une occasion de dommage spirituel... Pour pouvoir plus facilement résister à des suggestions douteuses... ils auront soin d’orienter et de former leurs consciences par tous les moyens adaptés.” (9) Les jeunes s’imposeront modération et discipline. Les parents veilleront à la qualité morale des spectacles, publications, émissions, etc. (10)

Le Concile rappelle les graves devoirs des producteurs, des journalistes, des artistes, metteurs en scènes, distributeurs, exploitants, vendeurs, critiques, bailleurs de fonds, etc... “Qu’ils aient soin de ne confier qu’à des personnes dignes et compétentes l’élaboration de communications touchant à des choses religieuses, et de faire en sorte que celles-ci soient traitées avec le respect qui leur revient.” (11)

L’autorité civile veillera à ce qu’aucun mauvais usage de ces instruments ne cause de graves préjudices, tant aux mœurs publiques qu’au progrès de la société. (12)

L’Action pastorale de l’Église

Le Concile invite tous les fils de l’Église à utiliser sans retard les instruments de communication sociale et à les mettre au service des multiples œuvres d’apostolat. (13)

En ce qui concerne La presse, il faut favoriser les publications honnêtes et répandre des journaux et revues totalement catholiques. Il faut promouvoir la production de films cinématographiques adaptés à la jeunesse. Une aide efficace sera apportée aux honnêtes transmissions radiophoniques et télévisées, “et en premier lieu à celles qui conviennent au milieu familial. Là où il le faut, on créera des émetteurs proprement catholiques, mais en prenant soin que leurs émissions se distinguent par leurs réelles perfections et leur efficacité.” (14)

Pour répondre aux nécessités, il faudra former des prêtres, des religieux et des laïcs compétents. Cette formation devra être complète, tant sur le plan technique que sur le plan chrétien, “surtout en ce qui concerne la doctrine sociale de l’Église.”(15) Le bon usage des instruments de communication sociale requiert aussi une éducation appropriée du public.“On devra exposer et commenter au catéchisme la doctrine et la discipline catholique en cette matière.” (16)

Enfin, il est du devoir de chacun de soutenir et d’aider financièrement tous les instruments catholiques: journaux, radios, télévision, etc... dont le but est la diffusion et la défense de la vérité.(17) Qu’ainsi le Nom du Seigneur soit, de nos jours, glorifié à travers les inventions modernes, et grâce à elles. (24)

Pour toute suggestion, toute observation ou renseignement sur ce site,
adressez vos messages à :

 voiemystique@free.fr