LA VOIE MYSTIQUE

adveniat regnum tuum

Deuxième partie

Méditations sur la Passion de Jésus
pendant sa vie publique

22
Paraboles...

 

Jésus est seul avec ses apôtres. Depuis quelques jours Il les a emmenés à l’écart de l’agitation et de la foule, car ils doivent se reposer. Ils doivent surtout apprendre à prier sans bruit de paroles, à prier avec le cœur dans le silence et dans la paix: seuls le silence et la paix dans l’amour de Dieu peuvent reconstruire des âmes tourmentées, affligées, blessées, ou simplement lasses.

Jésus est seul avec ses apôtres: depuis trois jours ils jeûnent et ils prient... Aujourd’hui Jésus veut approfondir pour eux ses enseignements apparemment les plus déconcertants, et répondre à toutes leurs questions. C’est Pierre qui, le premier, prend la parole:

– Seigneur, explique-nous... pourquoi utilises-Tu des paraboles pour parler au peuple et aux anciens? Nos docteurs de la Loi ne font pas ainsi. Et pourquoi ne doivent-ils pas comprendre ce que Tu dis et que Tu n’expliques qu’à nous? Pourquoi leurs yeux ne doivent-ils pas voir et leurs oreilles ne pas entendre? Tout cela est si nouveau pour nous.

Jésus sourit :

– Tout cela est si nouveau! N’avez-vous jamais lu les paroles d’Isaïe: “Ils regarderont et ne verront pas; ils écouteront sans comprendre.” Vous avez dû entendre ces paroles des centaines de fois! Êtes-vous sourds et aveugles, vous aussi ?

– C’est vrai, dit le Thaddée; je n’avais jamais remarqué.

– Maintenant poursuit Jésus, nous allons lire ensemble quelques paragraphes de Daniel. Vous verrez que lui aussi, parlait souvent en paraboles. Écoutez bien :

13-Tandis que je contemplais ces visions nocturnes, je vis comme un fils d’homme venant sur les nuées du ciel; il s’avança vers le vieillard et on le conduisit en sa présence. 14-On lui donna le pouvoir, la gloire et la royauté: tous les peuples, nations et langues, le servirent. Son pouvoir est le pouvoir pour toujours, qui ne passera pas. (Da. 7)

– Cette vision n’est-elle pas une véritable parabole? Qui est ce fils d’homme sinon le Messie que vous attendez? Comme vos cœurs sont lents à croire! N’avez-vous pas encore compris que le Fils de l’Homme, c’est Moi. Je Me suis souvent présenté ainsi, et les pharisiens, eux, ne se sont pas mépris. Ils savent que mon pouvoir vient de Dieu, mais ils le refusent. Ils veulent un roi de la terre, mais mon Royaume n’est pas de ce monde. Mon pouvoir, c’est l’Amour, et l’Amour ne passera jamais.

Ne craignez pas, petit troupeau, bientôt Je vaincrai le monde. Bientôt tous les peuples Me connaîtront et Me serviront, mais pas comme vous pouvez l’imaginer: c’est du Père que Je reçois le pouvoir, la royauté et la Gloire... Quand il sera établi, mon pouvoir sera pour toujours, mais avant, le Fils de l’Homme aura beaucoup à souffrir...

Les apôtres lèvent les yeux vers Jésus, soudain apeurés. Quelques oh! scandalisés: refus ou scepticisme se font même entendre. Jésus continue:

– Écoutez une autre parabole de Daniel.

8-C’est l’histoire du bouc très puissant qui a quatre cornes. De l’une d’elles sortit une autre corne qui grandit jusqu’à atteindre l’armée des cieux.

11-Elle se dressa même contre le chef de cette armée; elle lui enleva le sacrifice perpétuel et renversa les fondations de son sanctuaire en même temps que son armée. 12- Au lieu même où l’on présentait le sacrifice, elle dressa l’Abomination, piétina la vérité et réussit dans toutes ses entreprises. 13-J’entendis alors un saint qui parlait et un autre saint lui posa cette question: “Jusqu’à quand ce qu’annonce cette vision: le sacrifice perpétuel enlevé, l’Abomination dressée, et le lieu saint et l’armée piétinée? 14-Il lui répondit: ”Jusqu’à deux mille trois cents jours; alors le lieu saint sera rétabli selon son droit. (Da. 8)

– Avez-vous compris ce que Daniel veut exprimer? dit Jésus. Personne ne répond. Quelqu’un, pourtant hasarde:

– Si au moins nous savions ce que représente le bouc très puissant.

– Le bouc, c’est le royaume du Mauvais, c’est le mal qui s’étendra sur toute la terre jusqu’à presque détruire mon Église, mon Corps, en la combattant de l’extérieur et en la pourrissant de l’intérieur. Même le chef de mon Église sera touché et mon Sacrifice sera profané.

– Quel Sacrifice ? demande Jean.

– Et quel sacrificateur ? ajoute Jacques.

– Et surtout quelle victime ? complète Simon le Zélote. À T’entendre, on croirait que c’est Toi la victime.

– Vous ne pouvez pas encore comprendre, reprend Jésus. Sachez que la victime, c’est la Grande Victime, l’Agneau de Dieu immolé. Et les autels de l’Agneau immolé, de l’Agneau de Dieu immolé mais toujours vivant, les autels de l’Agneau seront renversés et l’Abomination semblera triompher. Mais ne craignez rien: l’Agneau vaincra...

Les apôtres sont sidérés; le silence est lourd d’interrogations non formulées car informulables. Alors Jésus reprend la parole:

– Je suis l’Agneau de Dieu qui sera livré pour la rédemption des hommes blessés par les péchés du monde. Sur les autels de mon Sacrifice perpétuel, là où mon Sang sera perpétuellement versé et mon Corps perpétuellement livré, l’abomination se dressera un temps, mais pour finir, le lieu saint sera rétabli, définitivement.

– C’est terrible ce que Tu nous dis là, dit Thomas. Et comment savoir quand cela doit arriver, Et Toi, Tu seras la victime, tuée, livrée, saignée, et pourtant vivant éternellement? Comment cela est-il possible? Thomas s’effondre, la tête dans ses deux mains.

– Mes amis, écoutez la suite de la parabole de Daniel :

15-Pendant que moi, Daniel, je regardais la vision et cherchais à comprendre, je crus voir un homme devant moi, 16- et j’entendis une voix sur les bords de l’Oulaï qui lui criait: “Gabriel, fais-lui comprendre la vision.” 17-Il se dirigea donc vers l’endroit où je me tenais, mais à son approche je fus effrayé et je tombai la face contre terre. Il me dit: ”Fils d’homme comprend que cette vision concerne le temps de la fin.”

– Mon Église, continue Jésus, grandira pendant de nombreux siècles semant l’Amour et l’espérance chez les hommes. Puis la charité ira en se refroidissant tandis que la puissance du bouc continuera à grandir. 25-Grâce à son astuce, ses stratagèmes réussiront; il se gonflera d’orgueil et détruira bien des gens par surprise. Il se dressera contre le Roi des rois, mais, sans qu’intervienne la main de l’homme, il sera brisé. La vision des soirs et des matins, celle que tu viens d’avoir, est absolument sûre, mais garde-la pour toi car elle concerne un avenir lointain. (Da. 8)

– Maintenant, écoutez une autre parabole de Daniel qui me concerne directement, continue Jésus, comme infatigable:

26-Après soixante deux semaines, un homme consacré sera mis à mort, bien que l’on n’ait pas trouvé de faute en lui. Puis un peuple viendra dont le chef détruira la ville et le Temple.

– Quelle ville et quel temple seront détruits? s’exclame Judas. Daniel ne peut pas parler de notre Temple saint; ce n’est pas possible...

– Dans soixante deux semaines, mais à partir de quand? À partir d’aujourd’hui? demande Matthieu, le comptable, qui commence déjà à compter les jours.

Jésus ne répond pas et continue :

– Et jusqu’à la fin il n’y aura que guerres et désastres.(Da. 9) Puis, ce sera le Jour du jugement et 2-beaucoup de ceux qui dorment au pays de la poussière se réveilleront, les uns pour la vie éternelle, les autres pour l’horreur et la honte éternelles. Mais 3-Ceux qui ont la connaissance brilleront comme un ciel resplendissant, ceux qui auront conduit les autres à la justice brilleront comme les étoiles pour les siècles des siècles.(Da. 12)

Le petit groupe des douze est médusé. Alors, rompant bientôt le silence, Jésus reprend la parole:

– Vous voyez mes amis, que je ne suis pas le premier à parler en paraboles. Mais ne craignez rien pour vous; tirez simplement tous les enseignements utiles que Daniel a voulu donner à son peuple. Et surtout croyez en mes paroles qui sont vérité et vie...

Pour toute suggestion, toute observation ou renseignement sur ce site,
adressez vos messages à :

 voiemystique@free.fr