LA VOIE MYSTIQUE

adveniat regnum tuum

Zdenka Cecilia Schelingová
Religieuse et martyre
(1916-1955)

 

EXTRAIT BIOGRAPHIQUE

Zdenka Schelingová naquit le 25 décembre 1916 à Krivá en Orava (Slovaquie), dans une famille de dix enfants, dont les parents étaient simples mais très croyants et pratiquants.

A vingt ans, elle entra à l'Institut des Soeurs de la Charité de la Sainte-Croix, où elle prit le nom de Soeur Sidonie (Zdenka). Pendant les années quarante, elle suivit des études d'infirmière et, après l'obtention de son diplôme, elle travailla dans le service de radiologie de l'Hôpital public de Bratislava, gagnant l'estime et la confiance de tous pour ses qualités humaines, sa compétence professionnelle et sa disponibilité au service du prochain. Dans le même hôpital étaient soignés des prêtres et des séminaristes persécutés par le régime communiste au pouvoir depuis 1948. La servante de Dieu offrit sa vie en échange de leur libération, sachant qu'autrement, les ministres de Dieu auraient été envoyés en Sibérie et ne seraient plus jamais revenus.

Dans la nuit du 19 au 20 février 1952, elle réussit à faire fuir le R.P. Stefan Kostial, mais une deuxième tentative pour faire fuir d'autres prêtres, quelques jours plus tard, échoua. Elle fut arrêtée par la police le 29 février, puis emprisonnée et soumise à d'indicibles tortures physiques et morales. Le 17 juin 1952, à l'issue d'un procès-farce, elle fut condamnée à douze ans de prison pour haute trahison et à la perte de ses droits civiques pendant dix ans. Après un an et demi de détention, une tumeur au sein lui fut diagnostiquée. En dépit de la mammectomie et de la radiothérapie qui lui furent pratiquées, son état ne s'améliora pas. Après plus de trois ans d'incarcération, ses très graves conditions de santé poussèrent le Président de la République socialiste à lui accorder l'amnistie le 7 avril 1955, afin d'éviter qu'elle ne meure en prison. Elle fut libérée le 16 avril, mais il était désormais trop tard pour espérer qu'elle puisse se rétablir. Hospitalisée à l'hôpital de Trnava, elle y mourut le 31 juillet 1955, à l'âge de 38 ans. Elle repose dans le cimetière de Podunajské Biskupice, près de Bratislava.

Le 6 avril 1970, le Tribunal régional de Bratislava réhabilita pleinement Soeur Zdenka, la déclarant innocente et abolissant la sentence de condamnation pour haute trahison. Dès le jour de sa mort, de nombreuses personnes étaient convaincues que Zdenka Schelingová était une véritable martyre au sens moderne du terme, c'est-à-dire sans avoir versé son sang, mais pour avoir été persécutée in odium fidei, par le régime communiste et pour avoir offert sa jeune vie en échange de la libération d'un prêtre, disposée à accepter d'indicibles souffrances par amour de Dieu et de l'Église.

Pour toute suggestion, toute observation ou renseignement sur ce site,
adressez vos messages à :

 voiemystique@free.fr