VOIE VERS DIEU

adveniat regnum tuum

     
 

 

Mieux connaître Marie

   
   
   
 

Paulette Leblanc

29

Le massacre des Innocents
 

Tout semblait se passer aussi bien que possible, pour la famille de Joseph en exil en Égypte, mais parfois Joseph se demandait s'il avait bien compris le message de l'ange, ou s'il avait été trompé par une illusion. Or, voici qu'un jour, un de ses compatriotes, caravanier, lui demanda s'il avait eu des nouvelles de Bethléem: ce qui venait de se passer était épouvantable: "Hérode, voyant que les mages s'étaient joués de lui, entra dans une grande colère, et il envoya tuer tous les enfants qui étaient à Bethléem et dans tout son territoire, depuis l'âge de deux ans et au-dessous, d'après le temps qu'il connaissait exactement par les mages. Alors fut accompli l'oracle du prophète Jérémie disant: Une voix a été entendue en Rama, des plaintes et des cris lamentables: Rachel pleure ses enfants; et elle n'a pas voulu être consolée, parce qu'ils ne sont plus." (Matthieu 2, 16 à 18)

Joseph fut atterré. Il connaissait bien, en effet, ce passage du prophète Jérémie, mais il ne l'avait jamais compris: "Ainsi parle Yahweh: Une voix a été entendue à Rama, des lamentations et des pleurs amers: Rachel pleurant ses enfants. Elle refuse d'être consolée, parce que ses enfants ne sont plus. Ainsi parle Yahweh: retiens ta voix de gémir et tes yeux de pleurer, car ton œuvre aura sa récompense, dit le Seigneur. Ils reviendront du pays de l’ennemi. Il y a de l'espérance pour tes derniers jours, dit le Seigneur, et tes enfants retourneront dans leurs frontières. J'ai entendu Éphraïm qui gémit dans l'exil: 'Tu m'as châtié, et j'ai été châtié comme un veau indompté; fais-moi revenir et je reviendrai, car tu es Yahweh, mon Dieu. Car après m'être détourné, je me suis repenti, et après avoir compris j'ai frappé ma cuisse; j'ai été honteux et confus, parce que j'ai porté l’opprobre de ma jeunesse'." (Jérémie 31, 15 à 19)

Joseph ne pouvait pas comprendre cette page des Écritures; en effet, le prophète est d'abord tout joyeux lorsqu'il raconte le bonheur et l'abondance dont son peuple bénéficiera plus tard, lorsqu'il se sera converti. Et soudain il rapporte la vision très rapide d'un massacre. De quoi s'agissait-il? Jérémie avait-il compris qu'il s'agissait de Rachel, mère de Benjamin, qui, par Joseph (exilé lui aussi en Égypte), était l'aïeule d'Éphraïm et de Manassé? Les juifs du temps de Jésus enfant pensaient-ils que Rachel avait pleuré pour les hommes de leurs tribus emmenées en exil? Quant à notre Joseph, époux de Marie, son intelligence s'ouvrait maintenant. Certes, il savait aussi que la tribu d'Éphraïm était revenue à Dieu et avait été pardonnée, mais le massacre vu par Jérémie n'était-il pas surtout celui dont venait d'être torturée la ville de Bethléem, pour tuer le Messie, son enfant?

Joseph est dans une tristesse extrême, mais il ne peut rien dire: tout était donc vrai, et Hérode voulait vraiment tuer son fils Jésus. Oui, son Jésus, car Joseph a oublié que Jésus n'était pas vraiment son fils; il l'aime tellement. Des questions affluent en lui : est-il assez loin de la frontière? Doit-il reprendre la route? Et Marie? Doit-il tout lui dire ? Très troublé, Joseph s'éloigne de ceux qui lui ont appris la triste nouvelle. Il pleure, et veut à tout prix retrouver Marie, car il sent qu'il doit tout lui dire.

Joseph et Marie ont beaucoup pleuré. Ils ont, par moments, été étonnés par leur petit Enfant qui pleurait aussi avec eux... Ils avaient parlé devant Lui, sans faire attention, car ils n'avaient pas encore compris que ce Petit Enfant dont ils avaient la charge, c'était Dieu. Et Jésus savait tout, et déjà Il souffrait dans son Cœur toute la souffrance des hommes. Marie et Joseph tentèrent, en vain, de consoler leur tout Petit. Enfin, après avoir longtemps pleuré, ils se souvinrent du cantique de Tobie, et, ensemble, ils le prièrent :

"Dieu nous a châtiés à cause de nos iniquités, et il nous sauvera à cause de sa miséricorde. Considérez comment il a agi envers nous, et bénissez-le avec crainte et tremblement, et glorifiez par vos œuvres le Roi des siècles.

Pour moi, je veux le bénir dans ce pays où je suis captif, parce qu'il a fait éclater sa gloire sur une nation criminelle. Convertissez-vous donc, pécheurs, et pratiquez la justice devant Dieu, dans la confiance qu'il vous fera miséricorde!

Pour moi, je me réjouirai en lui de toute mon âme. Bénissez le Seigneur, vous tous qui êtes le peuple choisi; célébrez des jours de joie et chantez ses louanges! Jérusalem, cité de Dieu, le Seigneur t'a châtiée à cause des œuvres de tes mains. Glorifie le Seigneur par tes bonnes œuvres, et bénis le Dieu des siècles, afin qu'il rebâtisse en toi son sanctuaire, qu'il rappelle à toi tous les captifs et que tu te réjouisses dans tous les siècles des siècles. Tu brilleras d'une éclatante lumière, et tous les pays de la terre se prosterneront devant toi. Les nations viendront à toi des contrées lointaines, apportant des présents, elles adoreront dans tes murs le Seigneur, et considéreront ta terre comme un sanctuaire; car elles invoqueront le grand Nom au milieu de toi...

Seront maudits ceux qui te mépriseront, condamnés ceux qui te blasphémeront, bénis ceux qui t'édifieront. Et toi, tu te réjouiras dans tes enfants, parce qu'ils seront tous bénis et se rassembleront auprès du Seigneur..."

Joseph et Marie s'interrompent soudain, tous les deux ensemble. Ils regardent leur petit Jésus. C'est vraiment Lui, le Seigneur! Et c'est autour de Lui que se rassembleront tous les peuples? Absolument tous les peuples? Oui, toutes les nations sont déjà appelées à se rassembler autour du Seigneur. Jésus et Marie se regardent et regardent Jésus qui semble, par ses mimiques enfantines, les approuver. Marie et Joseph poursuivent: "Heureux tous ceux qui t'aiment et qui se réjouissent de ta paix!... Mon âme, bénis le Seigneur, parce qu'il a délivré Jérusalem, sa ville, de toutes ses tribulations, lui, le Seigneur, notre Dieu!  (Livre de Tobie, chapitre 13)

   

 

Pour toute suggestion, toute observation ou renseignement sur ce site,
adressez vos messages à :

 voiemystique@free.fr