VOIE VERS DIEU

adveniat regnum tuum

     
 

 

Mieux connaître Marie

   
   
   
 

Paulette Leblanc

23

La naissance de Jésus
 

Depuis deux jours Marie et Joseph habitent dans la grotte de Bethléem. Ce sera bientôt la nuit, et la température est encore très clémente. Marie dit soudain à Joseph:

— Joseph, je crois que le bébé arrive.

Joseph s'affole un peu et dit:

— Je cours chercher une sage-femme!

— Mais non, lui répond Marie, cela n'est pas nécessaire. Ce bébé ne vient pas des hommes, mais de Dieu qui pourvoira à tout. Par contre, il serait bien que tu fasses chauffer un peu d'eau pour laver le petit quand il sera arrivé.

Marie se retire au fond de sa petite "chambre" tandis que Joseph emplit d'eau un récipient, et sort après avoir soigneusement tiré la couverture devant l'entrée, afin que le vent n'entre pas à l'intérieur de la grotte. Puis il allume du feu et fait chauffer l'eau. Soudain il entend le doux vagissement d'un bébé; il se précipite, mais il voit Marie déjà debout, tenant dans ses bras un tout petit enfant. Joseph pose le récipient d'eau et apporte un linge à Marie pour nettoyer l'Enfant. Puis il regarde Marie emmailloter le tout petit. Bientôt il n'y tient plus et se précipite sur Marie pour l'embrasser et embrasser le bébé. Marie s'inquiète:

— Attention Joseph ! C'est fragile un enfant qui vient de naître !

Mais Joseph n'en tient pas compte. Il prend le bébé dans ses rudes mains et s'exclame:

— Seigneur ! C'est incroyable ! Cet enfant, c'est Toi !

Et au tout Petit :

— Et Toi, petit Enfant béni, Toi, le Messie d'Israël, ne crains rien, je saurai Te protéger tous les jours de ma vie. Et Joseph se met à danser de joie, le bébé entre ses mains. Marie qui s'était retirée un moment dans sa petite pièce, revient vers Joseph, qui continue à danser sous les yeux un peu inquiets de Marie. Puis, Joseph, bientôt suivi par Marie chante son bonheur :

 

Chaque jour je te bénirai,
je louerai ton nom toujours et à jamais.

Il est grand, le Seigneur, hautement loué ;
à sa grandeur, il n'est pas de limite.

D'âge en âge, on vantera tes œuvres,
on proclamera tes exploits.

Je redirai le récit de tes merveilles,
ton éclat, ta gloire et ta splendeur.

Que tes œuvres, Seigneur, te rendent grâce
et que tes fidèles te bénissent !
Ils diront la gloire de ton règne,
ils parleront de tes exploits..."
(extrait du Psaume 145)

 

Il est bientôt minuit. Le petit Enfant nouveau-né dort paisiblement dans la mangeoire transformée en berceau par Joseph. Soudain, Joseph dresse l'oreille : que se passe-t-il dehors ? Que sont ces chants si mélodieux ? Marie elle aussi s'étonne : elle n'avait jamais rien entendu de si beau. L'Évangile de Luc nous raconte ce qui se passait alors :

"Il y avait dans la même région des bergers qui vivaient aux champs et qui veillaient la nuit sur leur troupeau. Un ange du Seigneur parut auprès d'eux et la gloire du Seigneur les enveloppa de clarté, et ils furent saisis d'une grande crainte. Mais l'ange leur dit : 'Ne craignez point, car je vous annonce une nouvelle qui sera pour tout le peuple une grande joie: il vous est né aujourd'hui, dans la ville de David, un Sauveur, qui est le Christ Seigneur. Et voici ce qui vous en sera le signe : vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une crèche.' Tout à coup se joignit à l'ange une troupe de la milice céleste, louant Dieu et disant:

— Gloire à Dieu dans les hauteurs! Et, sur terre, paix chez les hommes de bonne volonté!"  (Luc 2, 8 à 14)

   

 

Pour toute suggestion, toute observation ou renseignement sur ce site,
adressez vos messages à :

 voiemystique@free.fr