VOIE VERS DIEU

adveniat regnum tuum

     
 

 

Mieux connaître Marie

   
   
   
 

Paulette Leblanc

9

La Femme qui écrasera la tête du serpent
 

Très souvent les hommes de tous les temps se sont demandés : mais que sont les hommes dans la création ? Aujourd'hui on pourrait ajouter : que sont les 7 milliards d'hommes sur la terre ? Et qu'est la terre dans le cosmos ? Et chacun d'entre nous peut s'interroger : comment le Seigneur peut-Il nous voir, nous connaître, nous aimer ?

Le Seigneur peut-Il se préoccuper de nous qui ne sommes quasiment rien ? Dieu nous voit-Il, nous aime-t-Il ? Nous avons peur, nous tremblons ; nous nous sentons vraiment mal... Et les hommes se croient quelque chose... Oh! Mon Dieu! Les enfants et les jeunes regardent tant de films à la télévision... Pourtant leurs parents devraient savoir que leurs images, souvent obscènes, blasphématoires, pornographiques ou hyper-violentes, reviendront sans cesse à leur esprit : oui, nous avons peur. Mais qu'est-ce que Dieu ? Où est-Il ? Existe-t-Il vraiment ? Et s'Il existe, comment peut-Il nous voir et se soucier de nous ? Nous tremblons... Qu'est-ce que la vie ? Oui, nous nous sentons très mal, et pourtant quelque chose se met à frémir en nous : nous pensons à la Grande Main de Dieu. Dieu est infini et nous ne pouvons ni Le voir, ni Le comprendre. Mais sa création, Il la tient dans sa Grande Main et Il aime son œuvre. Il aime aussi toutes ses créatures intelligentes à qui Il a donné le pouvoir de Le connaître, Lui, et de L'aimer. Nous nous perdons encore...

Nous ne comprenons plus rien, mais nous comprenons pourtant que Dieu qui est infini peut créer du fini. Dieu Amour veut être aimé par ses créatures, surtout celles qui réunissent en elles toute la synthèse de sa création : les hommes à la fois matériels dans leurs corps mais spirituels dans leurs âmes. Mystère étonnant mais réalité incontestable. Il y a dans l'infini de la création un être fini mais tellement aimé et privilégié, que pour mieux l'approcher, Dieu Lui-même, par son Verbe ; sa Parole, s'est fait homme. Mais est-ce possible ? Soudain nous tremblons encore : est-ce vraiment possible ? L'homme est si peu de choses : comment Dieu peut-Il se faire homme ?

Notre intelligence tremble, mais notre cœur brûle: oui l'Amour peut tout, et Dieu qui prend la peine de façonner chaque homme à son image, Dieu aime chaque homme individuellement. Et voici qu'une intuition étonnante nous permet de "comprendre" Dieu. Dieu est partout. Son Essence est donc partout, et tous les hommes baignent dans cette Essence, leur milieu vital. Car le milieu vital des hommes, c'est vraiment Dieu. Et curieusement nos mémoires se souviennent de certaines images de documentaires montrant d'immenses déserts vus de l'espace; alors nous pouvons imaginer Dieu contemplant toute la terre. Dieu voit des hommes bons, qui font sa volonté et qui aiment leur Créateur et Père. Mais Il voit aussi beaucoup d'agitations, et des guerres partout, et des hommes qui en torturent d'autres et des peuples entiers qui ne Le connaissent pas encore Lui, le vrai Dieu, car son ennemi ne veut pas le bonheur des hommes...

Dieu contemple la terre. Pauvre terre ! Mais ce qui fait le plus mal à Dieu, c'est de voir toute une jeunesse séparée de Lui par la volonté de quelques satanistes qui s'acharnent à détruire ce qui fut une société heureuse, la chrétienté. Il faut chasser Dieu de tous les esprits, de tous les cœurs... Aujourd'hui Satan semble réussir, mais nous savons que Jésus est vainqueur : heureusement, sinon nous ferions comme tant de gens qui se suicident, surtout des jeunes, hélas !. On ne peut pas vivre sans Dieu, sans raison de vivre, perdu dans l'immensité du monde, pour rien, juste pour souffrir un peu et disparaître...

La jeunesse d'aujourd'hui, est triste. Elle a tout le matériel qui répond à ses désirs passagers, mais son cœur est vide, son intelligence aussi... Ce vide des jeunes est atroce, et leur vertige, qu'ils ne savent pas nommer, est absolu, destructeur, terrible. Seigneur, nous ne cessons de Vous prier pour tous vos enfants, vos pauvres petits enfants dont Satan veut tuer l'âme pour qu'ils ne Vous connaissent jamais...

De mieux en mieux nous comprenons la réalité de la souffrance de Jésus à Gethsémani et sur la Croix. Quelle détresse pour Lui de voir tous ses enfants se perdre... mais “ils ne savent pas ce qu'ils font”. C'est vrai, ils ne savent pas, ils ne peuvent pas savoir, car personne ne leur a appris à aimer, à respecter l'autre, à servir et à être heureux. “Oui, Père, pardonne-leur... ils ne savent pas ce qu'ils font.” Ils se font du mal les uns aux autres, mais ils ne savent pas ce qu'ils font : ils ne le peuvent pas, car on ne leur a rien appris.

Marie est là, au pied de la Croix. Elle entend les paroles de son Fils crucifié. Elle pleure pour son Fils : c'est normal, c'est sa Mère, et c'est aussi ce glaive de douleur qui lui avait été annoncé lorsqu'elle présenta Jésus au temple, quand Il avait quarante jours. Mais Marie prend aussi sur elle la douleur de Jésus: elle souffre immensément à la vue de tous les enfants de Dieu que son Fils est en train de sauver, et qui s'éloignent de Lui. Pourquoi? Pour Marie, ce mystère est terrible. Elle a donné naissance au Messie, au Sauveur du monde; elle L'a fait grandir et L'a accompagné tout au long de sa vie. Elle a reçu beaucoup d'enseignements de la part de ce Fils, son Dieu, et beaucoup de choses ont été éclaircies pour elle. Mais pas le mystère des hommes qui retournent à Satan et qui veulent y entraîner les autres. C'est seulement aujourd'hui, au pied de la Croix, qu'elle découvre et partage toute la détresse du Christ. Oui, mais ils ne savent pas ce qu'ils font... 

Ils ne savent pas ce qu'ils font! Alors le cœur de Marie s'agrandit aux limites du monde. Elle ne sait pas encore comment elle partagera toutes les souffrances de Jésus, tout au long des siècles, elle ne sait pas encore comment elle travaillera, avec son Fils au salut du monde entier, mais sa résolution est prise, en accord avec la volonté du Père qui inspire ses pensées, elle commence par dire "OUI" à la volonté de Dieu, pour sa douleur d'aujourd'hui, au pied de la Croix: oui, elle accepte d'être co-rédemptrice avec Jésus, actrice avec Jésus pour le salut du monde entier. Puis, après la Résurrection de ce Fils adoré, elle travaillera, avec Jean présent à ses côtés et devenu son fils, et avec les apôtres, aujourd'hui absents, mais qui reviendront bientôt auprès d'elle, et qui comprendront tous les enseignements du Christ, après la Pentecôte. Mais elle, Marie, Mère de l'Église, dès la Résurrection de Jésus elle travaillera, en union avec le Fils de Dieu qui est aussi son Fils, elle travaillera activement au salut de tous les hommes, les enfants que son Fils vient de lui donner. Elle vaincra le démon. 

Oui, Marie vaincra le démon, car, devenue la Mère de l'Église que son Fils mourant commence à construire et lui confie en ce moment, sur la Croix, elle comprend que la femme qui doit écraser la tête du serpent, c'est elle. 

   

 

Pour toute suggestion, toute observation ou renseignement sur ce site,
adressez vos messages à :

 voiemystique@free.fr