CHEMIN DE SAINTETÉ

adveniat regnum tuum

La spiritualité d'Alexandrina

5
Le souci de Jésus pour les âmes

5-1-Au sujet des pécheurs

Jésus dit le 26 octobre 1934: "Y-a-t-il quelqu’un de meilleur que ton Époux, ton bien-aimé, ton Jésus? En échange, offre-toi toute à moi et aime-moi beaucoup et prie beaucoup pour les pécheurs. Ils sont si nombreux, si nombreux les aveugles qui ne veulent pas voir la lumière, les sourds qui ne veulent pas entendre la voix de leur Créateur. Leur conscience est comme morte, elle ne leur parle plus. Ils s’enterrent dans la boue et dans la fange de leurs passions. Je te les confie afin qu’ils voient ma lumière et qu’ils entendent mon appel..."

5-2-Au sujet des familles

Le 13 janvier 1940, dans son journal, Alexandrina rapportait les paroles de Jésus: "Dans la majorité des foyers, la crainte de Dieu est disparue. Il n'y a plus de bons parents, il n'y a plus non plus de bons enfants... Quelle horreur sur les plages, dans les casinos et dans les maisons de vice. Ceux qui pourraient les secourir, ne le font pas!... Toi, toi du moins, secours le monde, donne-Moi, dans la joie, la réparation que Je te demande, rends suave la douleur de mon divin Cœur[1]."

5-3-Au sujet des âmes qui ne répondent pas à l'appel de Dieu

Jésus dit aussi: "Combien de victimes j'ai choisies et qui se sont refusées!... Combien j'en ai appelées qui ne m'ont pas entendu!... Combien j'en ai invitées à une grande élévation vers moi et Je n'ai rien obtenu!..." Jésus confie: "Reçois, ma fille, le Sang qui engendre les vierges, donne la pureté, la grâce, l'amour. C'est la vie divine que Je donne à mes épouses les plus chères... [2] Offre-toi pour les âmes, pour les sauver. Je t'ai confié le monde, et il ne répond pas... Les âmes qui m'aiment sont si peu nombreuses; sont si peu nombreuses celles qui savent bien souffrir, qui connaissent la valeur de la croix et qui l'aiment. Il est grand, par contre, le nombre de celles qui m'offensent!... Il y a tant de malice! La chasteté est en train de disparaître du monde."[3]

5-4-Au sujet des prêtres et des directeurs spirituels

Une remarque de Jésus à Alexandrina, en 1945, montre l'importance des prêtres qui dirigent les âmes: "Sans un directeur spirituel, tu serais pire qu’un aveugle qui n’a jamais connu la lumière: il ne voit pas la lumière, mais il croit qu’elle existe... Toi, tu resterais comme si tu ne croyais à rien. Tu as besoin d’un appui continuel et de quelqu’un qui te dise que la lumière existe, que tes chemins sont mes chemins, les plus épineux, un calvaire difficile à monter." Et Jésus demandait à Alexandrina de prier pour ceux qui sont chargés de conduire et de guider les âmes: "Je veux que tu M’offres une partie de tes souffrances pour les prêtres, pour qu'ils  acquièrent la lumière divine et comprennent ma vie dans les âmes, afin qu’ils arrivent à la posséder d’avantage et n’aient d’autre vie que la mienne; et pour les prêtres qui ne comprennent pas ma vie dans les âmes, afin qu’ils l’étudient et ne soient pas tentés de l’éteindre, de l’éliminer. Prie aussi pour tous ceux qui m’offensent gravement."

Alexandrina écoute Jésus et prie pour les prêtres et pour le monde: "Ô mon cher Jésus, je m’unis, en esprit, à partir de ce moment et pour toujours, à toutes les Hosties contenues dans tous les ciboires de la terre, dans chaque lieu où vous habitez sacramentellement. Ô Jésus, je veux être victime pour les prêtres, victime pour les pécheurs, victime de votre amour, de ma famille, de votre sainte Passion, des Douleurs de la Petite-Maman, de votre Cœur, de votre sainte Volonté; victime du monde entier! Victime pour la paix, victime pour la consécration du monde à la Maman chérie..."


[1] Journal du 13 janvier 1940.
[2] Alexandrina ne s’alimentera plus que de l’Eucharistie.
[3] Lettre du 3 décembre 1936 au Père Mariano Pinho.

   

Pour toute suggestion, toute observation ou renseignement sur ce site,
adressez vos messages à :

 voiemystique@free.fr