LA VOIE MYSTIQUE

adveniat regnum tuum

Deuxième partie

Méditations sur la Passion de Jésus
pendant sa vie publique

19
Les marchands du Temple

La destruction du Temple

 

La Pâque des juifs étant proche, Jésus monta à Jérusalem. Il savait que dans quelques mois Il reviendrait dans la ville sainte pour donner sa vie, offrant ainsi la plus grande preuve de l’amour de Dieu pour les hommes: “Car il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux que l’on aime.”

En ce jour de préparation de la fête solennelle, Jésus, ainsi que l’avaient fait les nombreux prophètes d’autrefois, veut encore, par des enseignements concrets, révéler comment l’Écriture L’a annoncé, Lui, le Messie de Yahvé. La ville de Jérusalem fourmille de gens de toutes sortes, venus là, des quatre points du monde, retrouver et vivre l’étonnante unité du Peuple de Dieu, du Peuple de l’Alliance.

Jésus, suivi de la petite troupe de ses disciples, s’approche du Temple; déjà Il foule le sol des parvis quand des cris insolites le font sursauter: des cris de camelots déchirent l’atmosphère. Comme dans une criée chacun vante hardiment le prix de ses produits. Voici des tables de changeurs, le comptoirs des banquiers, et des trafiquants de toutes catégories. Et voilà les marchands de bœufs, de brebis et de colombes. Que font-ils ici ? Ils devraient être bien plus loin, en dehors de l’enceinte du Temple ? Est-ce là le Temple saint de Dieu ? Est-ce là le lieu de la prière du peuple, des sacrifices sacrés ? Jésus s’avance, frémissant de colère:

“Avec un fouet et des cordes il les chassa tous hors du Temple, avec les brebis et les bœufs ; il renversa les tables des changeurs, la monnaie des banquiers, en disant : “Ôtez tout cela d’ici ; ne faites pas de la maison de mon Père une caverne de voleurs.”

Les disciples se souvinrent qu’il était écrit: “le zèle de ta maison de dévore!” et plusieurs applaudirent. Même le petit peuple qui était là approuvait en hochant la tête. Les pharisiens eux, se scandalisèrent: “Qui était-il, celui-là, pour se permettre de telles actions ?”

Quand le calme fut un peu revenu, Jésus s’éloigna et s’assit sur un muret. Les disciples s’approchèrent, et dirent:

– Bravo, Maître, mais dis-nous la signification de ton geste. C’est sûr, nous T’approuvons, car ces gens sont des voleurs qui n’ont pas pitié des pauvres gens. Mais, ce faisant, Tu as mécontenté de nombreux scribes qui ne manqueront pas de Te faire du mal dès qu’ils le pourront. Oui, explique-nous ce que Tu as voulu nous dire.

Jésus répondit :

– Mes petits enfants, laissez-les faire. Ils ne pourront rien contre Moi tant que mon Heure n’est pas venue. Quand mon Heure sera venue, seule la volonté du Père pourra se faire. Pour vous, écoutez et comprenez les Parole de Yahvé :

10-En ce jour-là ce seront des cris à la porte des Poissons, des hurlements dans la ville neuve et un grand vacarme du côté des collines. 11-Criez, habitants du Quartier Creux, car tout le marché de Canaan est anéanti; tous ces gens pleins d’argent sont supprimés. 12-En ce temps-là je fouillerai Jérusalem avec des lanternes et je demanderai des comptes à ceux qui restent sur leurs ordures...

13-leurs biens seront livrés au pillage et leurs maisons à la ruine. 14-Le grand jour de Yahvé est proche, il est proche et il vient en courant.  (So. 1)

– Mes amis, le temps est proche où les paroles de Sophonie se réaliseront. Déjà se manifestent les premiers signes avant-coureurs. Sachez-le, si vous ne vous convertissez pas, si les juifs ne se convertissent pas, le Temple sera détruit et il n’en restera pas pierre sur pierre.

Jésus se tait un moment, un temps de silence que personne n’ose troubler, puis avec un long soupir, et croisant les mains sur sa poitrine, comme pour la montrer, Jésus ajoute :

– Mais ils ne se convertiront pas. Ce Temple sera détruit, et Moi, en trois jours, Je le reconstruirai.

14-Quel jour amer que ce jour de Yahvé! Les plus courageux hurleront. 15-Quel jour! Jour de fureur, jour d’angoisse et de détresse, jour de ravages et de ruines, jour de ténèbres et d’obscurité, jour de brouillard et de ciel couvert... (So. 1)

– Et souvenez-vous encore des paroles du prophète quand il déclare :

4-Sachez-le, Gaza sera abandonnée, Askalon deviendra un désert, les gens d’Ashdod seront chassés en plein jour, Akaron sera déraciné...

9-Vous attendiez l’abondance, et la récolte a été maigre: j’ai soufflé dessus. Pourquoi donc ? C’est parce que, dit Yahvé Sabaot,  mon Temple est en ruines alors que chacun court à sa maison. 10-C’est pour cela que les cieux ont retenu la pluie et que la terre n’a pas donné sa récolte. (Ag. 1)

– Personne ne sera épargné, 12-et vous aussi, Éthiopiens, étrangers, mon épée vous transpercera. (So. 2)

L’atmosphère se fait de plus en plus lourde autour de Jésus, de plus en plus pesante. Le silence est presque douloureux:

– Seigneur, se hasarde pourtant Judas, l’un des douze : “Est-ce donc vrai que ce que dit le prophète se réalisera réellement ? Ne parle-t-il pas plutôt en images pour faire comprendre quelque chose qui n’apparaît pas encore ?

– Non, tout ce qu’ont dit les prophètes se réalisera. Croyez-vous donc que le Seigneur Yahvé ait parlé en vain? Mais ne craignez pas, vous les bénis de mon Père, écoutez, et surtout retenez ces paroles d’espoir et de paix :

3-Et vous les humbles, vous qui mettez en pratique les commandements, vous qui avez le souci de rester droits et humbles, cherchez Yahvé; peut-être serez-vous épargnés le jour des fureurs de Yahvé.

12-Moi, Yahvé, je laisserai au milieu de toi un peuple humble et pauvre qui mettra sa confiance dans le nom de Yahvé. (So. 3)

– N’oublie pas, Jérusalem, 17-Yahvé ton Dieu est au milieu de toi, ton vaillant sauveur ! Pour toi il se sent fou de joie, son amour te refera toute neuve; pour toi il dansera et criera sa joie 18-comme tu le fais au jour de la fête. (So. 3)

Pour toute suggestion, toute observation ou renseignement sur ce site,
adressez vos messages à :

 voiemystique@free.fr