LA VOIE MYSTIQUE

adveniat regnum tuum

PREMIÈRE PARTIE

Méditations sur la Passion de Jésus
pendant sa vie privée

10
Fin d’après-midi à Nazareth

Heures heureuses et douloureuses

 

C’est la fin de la journée; il commence à faire un peu moins chaud. Jésus et Joseph contemplent le bahut qu’ils viennent d’achever. Joseph a l’air très satisfait; Jésus se contente de sourire en disant:

– C’est Rachel qui va être heureuse de pouvoir enfin ranger tous ses vêtements et ceux d’Élie. Depuis qu’ils sont mariés, ils vivent un peu comme durant la fête des tentes. Heureusement qu’ils s’aiment, et l’amour ne souffre pas de l’inconfort. Mais avec la naissance qui s’annonce, ils vont avoir besoin de place. Que Dieu soit loué qui vient de bénir leur union!

Joseph regarde Jésus et lui demande :

– Penses-Tu qu’on pourrait leur porter ce coffre maintenant? Quelle bonne surprise pour eux! Il n’est pas encore trop tard, et nous ne risquons pas de faire attendre la Maman.

Jésus acquiesce. En un tour de mains le coffre est hissé sur une petite carriole; l’âne, très content à la perspective d’une promenade et d’un goûter très délicieux offert par les haies du chemin, brait à qui mieux mieux...

Jésus et Joseph arrivent chez Élie. Rachel exprime bruyamment sa joie. Élie s’extasie sur la délicatesse du travail. Les cris de joie  alertent plusieurs personnes qui viennent admirer le travail et se réjouir avec les amis...

Bientôt un homme arrive en courant, l’air à la fois consterné et vengeur:

– Un affreux drame vient d’arriver. Quelqu’un, on ne sait pas qui, est allé trouver les Romains pour dénoncer quelques zélotes qui s’étaient réfugiés dans le village voisin. Nos ennemis ont instantanément réagi: ils ont investi le village, massacré les zélotes et d’autres personnes. Mes amis, les temps que nous vivons sont terribles! Qui nous vengera de ces maudits Romains?

Joseph se tait et regarde Jésus qui soupire, puis suggère:

– Mes amis, au lieu de chercher un vengeance qui ne ferait qu’augmenter nos malheurs, prions plutôt pour les familles en deuil. Et Jésus commence une lente mélopée:

Psaume 12 (11)

2-Interviens, Seigneur, c’en est fait des croyants, les gens sincères ont disparu de chez les hommes.

3-On dit des faussetés à son prochain, on dit des mots flatteurs, mais le cœur est double.

4-Que le Seigneur supprime la langue menteuse, la langue qui fait de beaux discours,

5-ces gens qui disent: “Nous aurons le dernier mot, nous savons parler, qui va nous mettre au pas ?”

– Mes amis, dit Jésus, ne crions pas vengeance car la vengeance n’apporte que de nouveaux malheurs, mais pensons au grand Commandement d’Amour que notre Père du Ciel nous a confié: “Tu aimeras le Seigneur ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit, et le prochain comme toi-même”. Demain, nous irons visiter le village et soulager les plus meurtris. Tout le monde approuve, et prie avec Jésus:

Psaume 22 (21)

23-Je ferai pour mes frères l’éloge de ton nom,  ô Seigneur, je Te louerai dans la grande assemblée.

27-Tes pauvres mangeront et seront rassasiés; vous qui cherchez le Seigneur, louez-le, et que vos cœurs vivent à jamais

29-Car la royauté appartient au Seigneur; c’est Lui qui a le pouvoir sur les nations.

31-Mon âme vivra pour Lui, ma race Le servira pour parler du Seigneur à la génération qui vient, pour annoncer sa justice au peuple qui va naître: voilà ce qu’a fait le Seigneur!”

Les gens semblent un peu apaisés. Jésus et Joseph s’en vont, tristement, en silence, le cœur lourd. Même l’âne, qui s’est bien régalé des feuilles tendres du jardin de Rachel, a retrouvé son calme... Mais Jésus paraît triste et murmure:  

Psaume 94 (93)

16-Qui se met de mon côté contre les méchants? Qui veut, avec moi, tenir tête aux malfaisants?

17-Par bonheur le Seigneur m’a secouru, un peu plus, et je finissais chez les morts.

Jésus frémit, mais continue:

20-Père, pourrais-tu supporter un pouvoir criminel, auteur de lois oppressives?

21-Tous conspirent contre la vie du juste et font condamner l’innocent.

Jésus s’arrête et regarde Joseph:

– Père, laisse-Moi un peu seul maintenant; j’ai besoin de retrouver le Père et de prier pour tous ces pauvres gens. Que la maman ne s’inquiète pas: je serai à l’heure pour le repas.

Joseph, qui connaît bien les habitudes de son fils adoptif, le regarde en souriant et en hochant la tête:

– Oui, fils, Tu as raison... Pour l’instant il faut que je ramène l’âne, mais nous prierons longuement ce soir pour implorer la miséricorde du Seigneur sur son Peuple opprimé.

Jésus s’éloigne rapidement et redit les dernières phrases du psaume:

20-Père, pourrais-tu supporter un pouvoir criminel, auteur de lois oppressives?

21-Tous conspirent contre la vie du juste et font condamner l’innocent.

Jésus redit lentement:

21-Tous conspirent contre la vie du juste et font condamner l’innocent.

Jésus pénètre dans une splendide oliveraie, et s’assoit. Sa prière se fait plus intense et plus dramatique :

– Père, que de fois les hommes ont conspiré contre la vie du juste! Que de fois les coupables ont condamné l’innocent!...

Jésus s’absorbe dans une étrange prière; on dirait qu’Il n’est plus de la terre, et pourtant on entend ses paroles:

– Père, Je sais qu’un jour l’Innocent, le plus grand innocent de tous les temps, sera condamné, torturé et crucifié... Père Je connais la sainte volonté de notre Trinité sainte. Père, homme parmi les hommes, Je sais que Je dois Me soumettre à ta volonté car Je suis venu pour cela: faire ta volonté et sauver l’humanité. Père, sauve ton Peuple et prends pitié aussi de ton Fils Incarné pour délivrer les hommes du péché et de Satan. Père, délivre-Moi de Satan qui déjà me poursuit. Père viens au secours de ton Peuple meurtri, aie pitié de ton Fils douloureux car:

Psaume 143 (142)

3-L’ennemi me poursuit à mort, déjà il me piétine et me renvoie au séjour des ténèbres avec les morts de tous les temps.

4-Mon esprit en moi défaille, mon cœur au fond de moi se déconcerte.

7-Seigneur, hâte-toi de me répondre, de me secourir, car déjà mon esprit s’obscurcit. Ne me cache pas ta face comme tu fais pour ceux qui descendent à la fosse.

10-Enseigne-moi à faire ta volonté... Que ton Esprit-Saint me guide sur un terrain préparé.

– Père, Je suis venu pour faire ta volonté. Enseigne-Moi ta volonté jusqu’au jour terrible de l’Heure pour laquelle Je suis venu. Père garde-Moi, garde tous tes enfants dans ton Amour.

Pour toute suggestion, toute observation ou renseignement sur ce site,
adressez vos messages à :

 voiemystique@free.fr