adveniat regnum tuum

Qu'est-ce que la mystique ?

Oui, qu’est-ce que la mystique ? Il semble que l’on continue à se tromper sur le sens des mots “mystique” et “révélation”, que l’on ose à peine prononcer, comme si on redoutait de se faire moquer. Est-ce parce que l’on ne comprend plus le vrai sens des mots, ou parce que, les ayant utilisés à tort et à travers, ils ont perdu toute leur saveur et leur sens profond ? Pourtant, tous ceux qui croient en Dieu sont des mystiques. Tous ceux qui communient en sachant ce qu’ils font, sont des mystiques. Les petits enfants qui entendent Jésus leur parler dans leur cœur et qui Lui répondent, sont des mystiques.

Qu’est-ce donc que la mystique ? N’est-ce pas tout simplement le fait d’avoir des relations avec Dieu ? Et quel est le vrai chrétien qui n’a jamais eu des relations d’amour avec Dieu ? Qui n’a pas prié, crié, voire pleuré devant Dieu ?

Tous ceux qui aiment leur Seigneur sont des mystiques. Pourquoi donc avoir peur des mots ? Est-ce parce qu’on a surtout peur de révéler sa foi ? Révéler sa foi, ce qui donne un sens à sa vie, c’est bien une révélation... Quand une personne comprend soudain, dans sa prière, le vrai sens d’une phrase de l’Évangile, d’une prière, etc., c’est bien une révélation. C’est une grâce que Dieu envoie à cette personne, et qu’Il peut envoyer à tout le monde, car Dieu n’exclut personne. Nous sommes tous des mystiques, nous tous qui croyons en Dieu et qui prions, et communions au Corps et au Sang du Christ. Nous sommes tous des mystiques, et nous avons tous des révélations.

Déjà on entend des cris :

– Mais il ne s’agit pas de cela !!! Nous voulons parler d’autres sortes de révélations, de celles qui probablement viennent d’imaginations malades de personnes déséquilibrées... “

Mais au fond, qu’en savent-ils ces gens qui se croient si malins, si sages, si équilibrés ? Connaissent-ils le cœur des personnes qu’ils critiquent et démolissent ? Pourquoi le Seigneur n’aurait-Il plus rien à nous dire ? La Révélation est achevée, terminée avec les dernières paroles des apôtres. C’est sûr. Mais avons-nous tout compris de ce que renferme la Sainte Écriture ? Avons-nous tout interprété correctement ?

Sainte Gertrude d‘Helfta se plaignait à Saint Jean l’Évangéliste qui lui apparaissait, de ne pas nous avoir fait connaître plus tôt tout l’Amour qu’il avait senti dans le Cœur de Jésus, quand il se reposait sur Lui. Et Jean lui avait répondu :

– Les secrets du Cœur de Jésus ne devaient être révélés que bien plus tard, quand, au cours des siècles, l’amour se serait refroidi.”

Que de révélations en si peu de mots! En effet :

            – L’amour, nous le constatons bien, se refroidit au cours des années, et il faut que Dieu vienne de temps en temps le réchauffer.

            – Jean a senti tout l’amour de Jésus dans les battements de son Cœur.

            – Jésus, ne nous a pas donné l’intégralité de sa pensée: nous ne serions pas capables de la porter et encore moins de la comprendre. Il la distille lentement au cours des siècles, à partir de ce qu’Il avait dit aux apôtres; ainsi, nous comprenons mieux sa parole, et quand le besoin se fait sentir, Il en “révèle” un aspect nouveau, une facette cachée.

Jésus peut agir ainsi pour chacun de nous, dans des cas bien particuliers. Mais Il peut aussi vouloir nous faire approfondir un thème nouveau, toujours lié à son Amour et à l’Amour Trinitaire; dans ces cas-là, Il se choisit des âmes simples, souvent sans grande culture, mais assez humbles pour s’ouvrir à sa grâce et à l’accueillir. Faire passer le message de Dieu leur vaudra bien des incompréhensions et des souffrances. Mais qui est dans la vérité? Ceux qui accueillent les paroles de Dieu, ou ceux qui les refusent ?...

Pour toute suggestion, toute observation ou renseignement sur ce site,
adressez vos messages à :

 voiemystique@free.fr