LA VOIE MYSTIQUE

adveniat regnum tuum

II
L’Agneau de Dieu

Il a été montré plus haut comment Jean (le Baptiste) regarda Jésus qui marchait et dit: “Voici l’Agneau de Dieu.” incitant André et Jean, les deux premiers disciples à suivre Jésus. (Jean 1, 36) Saint Paul reviendra longuement sur ce thème fondamental.

II-1-L’Agneau immolé

C’est par sa faiblesse que le Christ s’est montré le plus fort. Comme un agneau sans défense, Il s’est laissé conduire à la boucherie. Dans sa première lettre aux Corinthiens, Saint Paul commence par prévenir ses lecteurs: “Il prêche, lui, un Christ crucifié, scandale pour les juifs et folie pour les païens, mais pour ceux qui sont appelés, tant Juifs que Grecs, c’est le Christ, puissance de Dieu sagesse de Dieu. Car ce qui est folie de Dieu est plus sage que les hommes, et ce qui est faiblesse de Dieu est plus fort que les hommes.” (I Cor 1, 23-25) En effet, continue Paul,  “C’est la sagesse de Dieu que nous annonçons, mystérieuse et cachée, que Dieu a préparée d’avance, avant tous les siècles, pour notre glorification.” (I Cor 2, 7)

Oui, “le Christ, notre agneau pascal, a été immolé. Célébrons donc la fête, non avec du vieux levain, levain de malice et de perversité, mais avec les azymes de pureté et de vérité.” (I Cor 5, 7 et 8) Paul peut alors développer une longue théologie: “Si, en effet, le sang des boucs et des taureaux, si la cendre de génisse dont on asperge ceux qui ont contracté des souillures, les sanctifient en purifiant leur corps, combien plus le sang du Christ, qui par l’Esprit éternel s’est offert lui-même à Dieu comme une victime sans tache, purifiera-t-il notre conscience des œuvres de mort pour nous permettre de rendre un culte au Dieu vivant.” (Heb 9, 13 et 14)

Le Christ, en entrant dans le monde, dit au Père: “Tu n’as voulu ni sacrifice ni oblation, mais tu m’as formé un corps. Tu n’as eu pour agréables ni holocauste ni sacrifice pour le péché. Alors j’ai dit: Me voici -car c’est de moi qu’il s’agit dans le rouleau du livre-, je viens, ô Dieu, pour faire ta volonté.” (Heb 10, 5- 9)

“Par la foi, Abraham, mis à l’épreuve, offrit Isaac en sacrifice; il offrit son fils unique, lui qui avait reçu les promesses, lui à qui il avait été dit: ‘C’est en Isaac que tu auras une postérité portant mon nom.’ Abraham estima en effet que Dieu peut même ressusciter les morts; aussi recouvra-t-il son fils, et c’était là un événement prophétique.” (Heb 11, 17-19)

II-2-Les noces de l’Agneau

L’Agneau a été immolé, en rémission des péchés, mais sa mort ne servirait qu’à nous conduire au désespoir s’il n’était pas ressuscité. Mais le Christ: l’Agneau de Dieu, est vraiment ressuscité, et c’est Lui qui purifiera tous les hommes, ainsi qu’il est dit à la prostituée de l’Apocalypse: ”Je te conseille d’acheter chez moi de l’or purifié au feu pour t’enrichir (s’agit-il de l’Eucharistie?) et des vêtements blancs pour t’en couvrir et cacher ta honteuse nudité, et un collyre pour oindre tes yeux et voir clair.” (Apocalypse 3, 18)

Quand les élus de Dieu se seront purifiés dans le Sang de l’Agneau, et qu’ils auront mangé sa chair, “ils n’auront plus faim, ils n’auront plus soif; jamais plus le soleil ni la chaleur ardente ne les accableront car l’Agneau qui se tient au milieu du trône les fera paître; il les mènera aux sources d’eaux vives. Et Dieu essuiera toute larme de leurs yeux.” (Apocalypse 7, 16-17) Alors, ils pourront se réjouir et participer aux noces éternelles de l’Agneau et s’écrier avec tous les chœurs célestes: “Réjouissons-nous, exultons et rendons-lui gloire, car les noces de l’Agneau sont arrivées... Un ange me dit d’écrire: ‘Heureux ceux qui sont invités aux noces de l’Agneau!’” (Apocalypse 19, 7)

Oui, heureux sont les invités aux noces éternelles de l’Agneau, heureux ceux qui s’y seront préparés durant toute leur vie mortelle en participant au festin eucharistique! À l’intention de tous ceux-là, Celui qui est assis sur le trône demande déjà au prophète d’écrire ces paroles certaines et véridiques: “C’en est fait! Je suis l’Alpha et l’Oméga, le commencement et la fin. À celui qui a soif, je donnerai de la source d’eau vive, gratuitement.” (Apocalypse 21, 6) Il dit aussi: “Je suis l’Alpha et l’Omega, le premier et le Dernier, le Principe et la Fin. Heureux ceux qui lavent leurs robes pour avoir droit à l’arbre de vie et entrer dans la cité par les portes!” (Apocalypse 22, 13-14)

Pour toute suggestion, toute observation ou renseignement sur ce site,
adressez vos messages à :

 voiemystique@free.fr